Accueillir un chaton

Les questions à se poser en amont

  • Ai-je vérifié que personne dans la famille ne soit allergique ?
  • Quel chat va correspondre le mieux à mon style de vie ? Possibilité de sorties en extérieur ? Certaines races de chats type Bengale ou Savanah, auront besoin de plus d’espace ou d’occupations que d’autres. Un chaton ayant été habitué à une vie en extérieur aura plus de difficultés à s’accommoder d’un appartement.
  • Ai-je bien évalué mon budget financier (alimentation, litière, vaccinations, identification, stérilisation éventuelle, vermifuge, anti parasitaire, vétérinaire, soins d’hygiène plus ou moins importants selon la race, collier, brosse, caisse de transport, jeux, autres accessoires, …) ?
  • Quel budget temps pourrais-je lui consacrer ? (câlins, jeux, nourriture, ménage, soins, …)
  • Et pendant les vacances ou mes absences ?
  • Suis-je prêt à cet engagement sur 12 à 15 ans en moyenne ? (parfois jusqu’à 20 ans !)
  • L’espace de vie est-il sécurisé (fils électriques, produits ménagers, médicaments, « caches » possibles diverses, plantes à toxicité possible, balcon, …) ? Est-il adéquat et stimulant ? (le chat a besoin d’évoluer en 3D, de grimper, faire ses griffes, se dépenser, chasser ou simuler la chasse).
  • Aura-t-il accès à l’extérieur ? L’accès routier à proximité est-il très fréquenté ?
  • Suis je patient ? Crier ou punir un chat est absolument inutile et grande source de stress et confusion pour lui.

Vous avez prévu et déterminé un (ou des) coin couchage (qui ne sera pas forcément celui ou ceux que votre boule de poils choisira hein ! à vous de le placer judicieusement … ou de vous adapter), des jouets, un griffoir, un ou des « postes d’observation » en hauteur (ça ils adorent : se poser sur un bord de fenêtre, une étagère, un dossier de canapé, ou sur un arbre à chat stratégiquement placé), un coin repas avec gamelles pour eau et alimentation, nourriture adaptée (si possible, pensez à demander ce qu’il mangeait avant son arrivée afin de ne pas provoquer de diarrhées par un soudain changement alimentaire), un (ou des) coin « élimination » avec litière éloigné du coin repas, …

Bon à savoir : Une fois ces différents espaces confirmés et agréés par votre félin préféré, ne les changez plus. Le chat a besoin de routine pour être à l’aise.

Alors c’est parti !

charlie
Charlie attentive…

Si possible, profitez d’une période de vacances afin d’être disponible et présent pour une bonne intégration de votre nouveau compagnon.

Il est tout petit, tout mimi… et tout perdu dans ce grand espace, avec de nouveaux bruits, de nouvelles personnes, de nouvelles odeurs…

Accueillez le dans le calme. Ne lui laissez accès qu’à une seule pièce au début, la litière dans un coin et la nourriture à l’opposé, qu’il explorera, et marquera de son odeur en se frottant de ci de là. S’il se cache, ne « l’envahissez » pas. Rassurez le, continuez tranquillement de vaquer à vos occupations, disposez des friandises de ci de là pour l’inciter à explorer et apaiser son émotionnel, asseyez vous un peu plus loin et laissez le venir à vous (un petit « chemin de friandises » peut aider), proposez un jeu … Il va se sécuriser petit à petit. Laissez le faire tranquillement connaissance avec chaque membre du foyer.

Briefez les enfants : le chaton n’est pas une peluche. Il est sensible aux bruits, aux mouvements brusques. Il a besoin de beaucoup de sommeil, de calme et d’être manipulé en douceur.

On lui réserve un coin tranquille ou il peut se retirer et où personne ne viendra le déranger. Il faut respecter son sommeil et ne pas le réveiller afin d’éviter risques d’anxiété et perte de confiance en vous.

Dès qu’il se sentira bien dans la 1ère pièce, queue en l’air et détendue, (ça peut être très rapide … ou durer plusieurs jours selon son tempérament), ouvrez lui une autre porte pour découvrir une deuxième pièce, … etc, jusqu’à découverte complète de son environnement.

Accoutumez le progressivement aux bruits de la maison (aspirateur, machine à laver, musique,…) : à démarrer quand il est loin dans une autre pièce par exemple. Laissez l’aspirateur éteint dans le salon, puis moteur allumé mais sans bouger…etc.

La petite astuce : Pour l’apaiser, l’inciter à aller dans son couchage, mâchouiller ses jouets (plutôt que les fils électriques…), faire ses griffes sur le griffoir, vous pouvez vaporiser de la valériane ou de l’herbe à chat en spray ou en poudre (ex: Catnip), 70% des chats y sont sensibles…  Autre astuce : Frotter du jus d’olive sur le griffoir, ou y accrocher des petits dés de jambon…

En principe, votre chaton est sevré ! Ne lui donnez donc pas de lait qui pourrait provoquer de fortes diarrhées. Donner ou vendre un chaton avant 8 semaines est interdit… l’idéal étant 14 semaines. Si trouvé dehors, une visite chez le vétérinaire permettra d’évaluer son âge, et donc la nourriture adaptée. Il existe des nourritures spécifiques chatons couvrant ses besoins nutritifs pendant la croissance. Eau fraiche et croquettes à disposition. La plupart du temps le chat s’auto-régule, et se nourrit plusieurs fois par petites quantités au cours de la journée.

La propreté

Le chaton élevé auprès de sa mère et sa fratrie, a appris la propreté. Lui apprendre où est sa litière sera un jeu d’enfant…. à condition qu’elle soit bien placée, et bien choisie : Un endroit calme, éloignée de sa zone de repos ou de nourriture, loin des bruits (donc pas coincée à côté de la machine à laver par exemple), sans trop de passage mais qu’il puisse voir autour de lui et fuir s’il en ressent le besoin (voir sans être vu) ! Le bac  à litière doit être suffisamment grand pour qu’il puisse se retourner (taille du chat adulte : 1,1/2 en longueur X 1 en largeur). Enlevez les souillures régulièrement bien sûr. Pour l’aider, montrez lui où est sa litière, et posez le dedans (sans l’y maintenir de force !) aux moments « stratégiques » (après les repas, … ou si vous le voyez tourner et chercher à s’accroupir).

La petite astuce : Pour prévenir les risques de malpropreté, pensez à mettre 1 litière par chat + 1. Soit : 1 chat = 2 litières – 2 chats = 3 litières – …etc. Si plusieurs chats, proposez les litières dans des endroits différents, en fonction de vos observations et habitudes de vos chats.
Autre astuce : Lors du nettoyage/changement de la litière, gardez une petite quantité de son ancienne litière : il y retrouvera son odeur

Attention : Pas de litière agglomérante pour les chatons par risque d’ingestion !!

Je déconseille les litières fermées type maisonnette pour plusieurs raisons :

  • le chat a un excellent odorat, et même si nettoyée tous les jours, les odeurs sont plus fortes enfermées ainsi
  • Le moment où le chat fait ses besoins est un moment de vulnérabilité pour lui. Il aime voir de loin ce qui peut arriver et pouvoir fuir au cas où…
  • Elles sont souvent trop petites intérieurement (même si visuellement encombrantes) pour que le chat une fois adulte puisse se retourner tranquillement pour choisir ses « lieux de dépôt » (regardez dans la litière : les urines et les selles ne sont souvent pas au même endroit !)

En cas d’accident, pas de cris ou punition ! Au contraire, félicitez le quand il a fait au bon endroit ! Pour nettoyer les endroits et vêtements souillés (autre que litière !), pas d’eau de javel (qui l’inciterait à revenir) mais plutôt de la lessive liquide, qui neutralise mieux les odeurs. Pour le bac à litière, une goutte de produit vaisselle fera l’affaire.

Comment enrichir son environnement ?

Jouez la carte de la « Catification » : La catification d’un espace c’est son adaptation au besoin du chat d’évoluer en 3D (grimper, jouer, explorer, se cacher,…). Etagères accessibles, possibilité de passage ou de « poste d’observation » en hauteur. Joignez l’utile à l’agréable (pour vous et le chat) : Des étagères/caissons judicieusement placés peuvent permettre au chat d’évoluer en hauteur… tout en vous donnant des possibilités de rangement. Plein de bonnes idées sont à trouver sur le net… sans défigurer vos pièces de vie !

roc
oh une fourmi !

Jeux et jouets : Le jeu est primordial pour la santé et le bien être du chat, et encore plus du chaton : déstresse, apaise, et comble ses besoins naturels de prédation. Le comportement de traque et de chasse d’une proie sont très important pour lui. C’est pourquoi privilégiez, plutôt qu’un jeu type laser, des jouets type canne à pêche ou autres jouets à plumeaux qu’il pourra vraiment attraper afin d’éviter la frustration. Balles, petites peluches, à plumes ou à poils, à pattes ou sans pattes, qui « couinent » façon vraies proies ou non, bouchons, capsules ou autres petites choses à « titiller » pendus à une ficelle de-ci de-là, tunnels improvisés… ou sacs en papier, boites en carton pour se cacher, avec trous de passage ou pas, … à vous d’inventer, selon les préférences de votre compagnon ! Les distributeurs de croquettes façon Pipolino, culbuto, gamelles intelligentes, sont également un excellent moyen d’occuper intellectuellement votre chat. On peut aussi les fabriquer soi-même (tube en carton, ou petite bouteille plastique astucieusement percés de trous adaptés à la taille des croquettes). Et puis amusez vous et apprenez lui des tours ! En trouvant la bonne récompense ou motivation, il apprendra très vite !

Découvrir l’extérieur :

Une fois votre chaton suffisamment grand, robuste et accoutumé à vous et son environnement, vous pouvez si vous en avez la possibilité lui laissez découvrir les joies de la nature.  Il est équipé d’une puce, d’un tatouage, d’un collier, il est protégé et à jour de ses vaccins  ?

Les premières sorties se feront bien sûr sous surveillance et très progressivement. Ouvrez la porte et laissez le décider quand il se sentira près à sortir. Gardez la porte ouverte qu’il puisse rentrer à tout moment. Appelez le, jouez avec lui ou laissez le découvrir ce nouveau territoire… et procédez par étapes (de courts moments au départ). Allez à son rythme : certains chats sont plus peureux, pour d’autres la curiosité l’emporte…

Petit à petit il prendra la mesure de ce nouvel accroissement de territoire … A lui les grandes vadrouilles, … et les horaires variés de retour selon les éléments attractifs rencontrés… Vous équiper d’une chatière sera bienvenu ! Le chat à un excellent sens de l’orientation. Animal territorial par excellence, il prendra à coeur la « haute surveillance » quotidienne de son territoire … mais saura retrouver la quiétude de son foyer.

Si le laisser en liberté vous inquiète pour sa sécurité, vous pouvez aussi l’habituer à la promenade en laisse longue (bon ce n’est vraiment pas ce qu’il préfère… mais certains chats l’accepte). Préférez un harnais. Commencez à l’habituer à le porter à la maison, le temps qu’il s’y habitue (là encore, doucement par petites étapes, en récompensant, friandise ou jeu selon ses préférences). Faites de petites cessions pour lui apprendre à marcher à votre rythme avec moults récompenses. Puis réitérer sur le balcon ou la terrasse, pour l’habituer aux sons, odeurs. Ne commencez à l’emmener dehors qu’une fois sûrs qu’il est à l’aise et en confiance « harnaché » ainsi. Faites court les premières fois. S’il a peur, réconfortez le, caressez le, jouez avec lui, laissez le rentrer, mais attention à ne jamais le brusquer. Respectez son rythme et ne laissez pas les peurs s’installer… Et si après tout il ne s’y fait pas, il pourra tout à fait être heureux en intérieur, avec un environnement riche en stimulation et jeu.

Attention : ne laissez jamais votre chat seul et sans harnais sur un balcon d’immeuble. Il risque en voulant chasser un insecte d’oublier qu’en dessous c’est le vide… et sera toujours plus rapide que vous !

Besoin de coaching ou conseils d’éducation ? Contactez moi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :